Association Mosellane de Snowscoot ~ Freeway-Attitude
Bienvenue sur le site de
l'Association Mosellane de SnowScoot.
Les chutes en SnowScoot. Logo0013
La communauté AM2S Freeway-Attitude vous remercie de votre visite
et vous souhaite une agréable journée.
Snowscoot Black Jack 21, nouveauté annoncée - Disponible à partir du 15 février 2019 - Voir l'annonce - *** Association Mosellane de SnowScoot ~ AM2S-Freeway-Attitude *** -
Les 05, 06 et 07 juillet 2019, le Mcc Warndt organise un stage de pilotage Motocross sur son arène de Nassweiler Voir l'annonce - *** Association Mosellane de SnowScoot ~ AM2S-Freeway-Attitude *** -
Partagez
Aller en bas
Scoubidou57
Scoubidou57
Guidon d'Etain
Guidon d'Etain

Les chutes en SnowScoot. EmptyLes chutes en SnowScoot.

le Mer 16 Jan - 20:15
bonsoir. j'aimerais savoir si les chutes sont frequentes et douloureuses en snowscoot. pas que je sois une chochotte mais il y a un age ou on se repare moins vite qu'a 20 ans ?


Le vrai sage est celui qui apprend de tout le monde.
Proverbe Persan
Wöden
Wöden
Guidon de Bronze
Guidon de Bronze
https://www.freeway-attitude.com

Les chutes en SnowScoot. EmptyRe: Les chutes en SnowScoot.

le Mer 16 Jan - 20:48
010

Voilà un sujet de discussion bien vaste à aborder 051

Jean-Louis, si tu es inquiet des conséquences de tes éventuelles futures chutes en snowscoot,
laisse moi tout de même de rassurer un minimum.

Tout d'abord, t'affirmer que tu ne feras jamais aucune chute en SnowScoot
ou plutôt comme je les appelle moi-même des acrobaties savamment maîtrisées, ça c'est pas possible.
Bien malin le Rider qui se prenant de passion pour cette discipline et souhaitant progresser,
pourra affirmer ne s'être jamais mangé une pelle et je dirais même une BELLE pelle !!!

Cependant lorsqu'on débute en snowscoot il est important d'apprendre à contrôler un minimum ses chutes pour limiter "la casse".
Si nous avons le plaisir de vous initier, nous en passerons inévitablement par cette phase :
L'apprentissage à la chute et le dégagement rapide si celle-ci survient sur un TK (téléski).

Comme en moto, ce qui peut s'avérer très dangereux, c'est la séparation du pilote et de la machine
mais surtout le contact du rider avec un obstacle ou son SS.

Une des règles à appliquer en SnowScoot : Ne jamais lâcher le guidon lors d'une chute, mais soyons réalistes, parfois on ne fait pas ce qu'on veut !
Sur une chute de côté, il est très facile de conserver le guidon en main et de se mettre en mode "luge" en freinant grâce aux pieds
ou au planté de guidon, c'est beaucoup plus compliqué lorsqu'on amorce un frontflip (rotation aérienne avant)
le board avant planté dans la poudreuse et je dirais que cette chute là peut effectivement faire mal si le SnowScoot te retombe dessus.

Le souvenir que j'ai conservé de mes toutes premières gamelles de débutant c'est qu'elles étaient plutôt rigolotes et toujours sans gravité.
Toute la petite famille se tordait de rires ... et moi avec ... de très bonnes parties de rigolades !!!
Avec le temps, l'expérience engrangée et quelques stages de formation pour progresser,
les chutes ont commencées à être vraiment "acrobatiques", de plus en plus spectaculaires mais au final sans bobo.

Les pelles qui m'ont causées le plus de douleur, si on peut appeler ça "douleur" ont été en hors piste,
dans de la grosse poudreuse et sur de la prise de vitesse, parce qu'à chaque fois le SS me retombait dessus.
Sur une rouge très foncée, il m'est arrivé de complètement décrocher une plaque de verglas gigantissime en sortie de virage,
je ne vais pas parler de mon erreur technique ici mais toujours est-il que je suis couché sur le coté gauche
et accroché au guidon j'ai dévalé tout le mur de cette rouge sans pouvoir faire quoi que ce soit ... de la glace ... de la glace ... de la glace !
Le problème c'est que mon gamin était en snowboard arrêté en contrebas et que dans cette position j'arrivais encore a prendre de la vitesse.
Cette pelle ci qui n'a pas été spectaculaire du tout et ne pas causée le moindre petit bleue est celle qui m'a le plus fait flipper, non pas pour moi
parce que malgré tout j'étais en mode "luge" et me dirigeais avec les pieds, mais pour les autres usagers parce que je ne parvenais pas
à réellement maitriser ma chute et donc à la stopper.

Voilà pour ce début de réponse en espérant t'avoir rassuré au moins un peu Jean-louis 039
La pratique du SnowScoot n'est pas plus dangereuse que n'importe quel autre sport de glisse,
c'est le Rider qui peut être dangereux, tout comme en moto, vélo, voiture, ski, snowboard ...

J'espère que mon fiston et Freeway viendront aussi donner leur sentiment et partageront leurs retours d'expérience
mais je reste persuadé que ce sera très très proche de mon vécu.


Les chutes en SnowScoot. Sign0110
Freeway
Freeway
Fondateur
http://freeway-attitude.forumactif.com

Les chutes en SnowScoot. EmptyRe: Les chutes en SnowScoot.

le Jeu 17 Jan - 14:36
Hello Jean-Louis 010 ... Phil 039

J'ai rectifié le titre de ton sujet Jean-Louis, juste pour qu'il soit plus explicite.
Ce sujet est une bonne idée de surcroit, on pourrait y réaliser un "pot-pourri" de toutes nos "acrobaties involontaires",
voir même pourquoi pas y analyser nos éventuelles fautes techniques.
Il est vrai que dans la majorité des cas nous ne sommes pas filmés quand nous réalisons nos "prouesses aériennes".

Tout comme Wöden, mes premières gamelles en SnowScoot me faisait plus rigoler que mal.
Aujourd'hui je ne peux pas dire que je tombe souvent, c'est même très occasionnel mais c'est plus spectaculaire,
on en a pour son argent et c'est du vrai spectacle ! Ça fait pas mal de bruit et d'énormes gerbes de neige mais jusque là ça reste sans gravité.
On est parfois un peu sonné (merci au casque) mais dans la minute qui suit, le Rider est de nouveau en piste.


Les chutes en SnowScoot. Sign0014
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum