- Snowscoot Black Jack 21, nouveauté annoncée - Disponible à partir du 15 février 2019 - Voir l'annonce - *** Association Mosellane de SnowScoot ~ FREEWAY-ATTITUDE *** - Voir l'annonce
Partagez
Aller en bas
Wöden
Wöden
Guidon de Fer
Guidon de Fer
https://www.leradoubduponant.com/

Montage d'un sabot moteur

le Sam 8 Déc - 17:24
Montage d'un sabot moteur

Le montage d'un sabot de protection du bas moteur n'a rien de bien compliqué en soi
mais lorsqu'il s'agit d'un accessoire à adapter, même si il est prévu pour une machine spécifique,
les fixations et son adaptation ne sont pas toujours optimum.

Je vous propose donc de me suivre au cours du montage de cet accessoire.
sachant que hors mis les points de fixation, le protocole de montage reste sensiblement le même quelque soit la machine.

Il est tout de même opportun de noter que beaucoup d'accessoiristes proposent des produits qui bien qu'ils soient adaptables,
peuvent être spécifiques pour une machine donnée. Il va donc sans dire qu'il est préférable lors du choix d'un accessoire
de prendre garde que la référence sélectionnée soit compatible avec la moto sur laquelle l'objet doit être assemblé.

La première vocation d'un sabot de protection bas moteur est comme son intitulé l'indique de protéger toute la partie basse
des chocs, impacts et autres dommages pouvant être causés au cadre, aux différents carters du bas moteur mais aussi
aux deux bouchons de vidange, comme c'est le cas sur cette 250 RMZ.


Comme on peut le remarquer sur les clichés suivants, bien que la machine subisse un entretien rigoureux, elle n'est pas exsangue
d'impacts divers et variés causés tant par les projections de la roue avant que par les différents chocs dûs à la pratique sur terrain.




Le produit sélectionné ici est un sabot en ABS noir d'une épaisseur de 6 mm et de marque AXP Racing.


Le kit comprend divers accessoires d'assemblage et montage : 1 patte métallique, 2 crochets de fixation spécifiques au 250/450 RMZ,
et 1 lot de visserie en acier galvanisé et aluminium.  


Pour le montage de cet accessoire il est indispensable de déposer les deux demi-coquilles de protection d'origine.
On remarque parfaitement sur ce cliché, les multiples impacts tant au niveau du cadre que du bloc moteur,
ces zones n'étant pas protégées par les caches d'origine constructeur.




La première étape de montage consistera à l'assemblage des deux crochets en ABS sur le sabot lui même.


La visserie d'origine de ce kit étant en acier galvanisé, donc soumise à court terme à oxydation,
elle sera remplacée au profit d'une visserie de même type mais en inox A2
qui autorisera des déposes du sabot plus aisées lors des différents entretiens.





La visserie de ces deux crochets est composée de 4 vis A6 tête fraisée, 4 rondelles A6 et 4 écrous A6 "nylstop" (anti-dévissage).
On remarque ici que les orifices du sabot qui reçoivent ces fixations ne sont pas fraisées,
ce qui induit un dépassement des têtes de vis sous le sabot avec la possibilité d'un arrachement d'une ou plusieurs vis sur un choc.


Les emplacements recevant la visserie dans le sabot sont donc fraisés à l'aide d'un outil rotatif ou le cas échéant,
si on ne dispose pas de l'instrument adéquat, il est également possible de réaliser une empreinte de la tête de vis dans l'ABS
par chauffe modérée de cette dernière et enfoncement.
Attention toutefois avec cette méthode de na pas exagérer la chauffe de la visserie,
tout autant que de se prémunir des éventuels risques de brûlures par flamme ou corps chauds.    


Ceci fait, s'assurer que les têtes de vis fraisées s'insèrent correctement dans leurs logements,
sans aucun dépassement et sans contrainte sur l'ABS.


L'assemblage se poursuit avec la préparation des deux crochets de fixation en ABS.
Lors du montage à blanc, un petit problème est apparu : Même en coupant la partie de filetage en excès,
un des écrous est en contact direct avec une des deux vis de vidange sous le carter moteur,
j'ai donc opté pour la modification des crochets de façon à intégrer les écrous dans l'épaisseur de l'ABS.


Une petite section de tige filetée A6 est munie d'un écrou A6, lui même bloqué par un contre-écrou A6
à environ 15 mm de l'extrémité qui servira de guide d'insertion dans l'ABS.
Cet "outil" improvisé" est placé sur une perceuse à colonne puis chauffer à l'aide d'un microtorche comme ici, d'une lampe à souder
ou d'un décapeur thermique pour assurer un enfoncement parfaitement vertical dans l'ABS.
Il est préférable de ne pas chauffer exagérément la visserie, quitte à recommencer plusieurs fois l'étape de chauffe/enfoncement,
pour obtenir une empreinte quasi parfaite de l'écrou.  


Petit à petit, avec patience, l'écrou s'enfonce dans l'ABS, ménageant ainsi son empreinte de positionnement.


Trois très courtes séances de chauffe ont été nécessaires pour réaliser ces empreintes.
Il faut bien évidemment après chaque étape de chauffe, retirer les bavures d'ABS qui se forment autour de l'orifice.




Les quatre logements sont maintenant terminés et munis de leurs écrous A6 "Nylstop".


Les deux crochets sont assemblés sur la face interne du sabot.


La visserie est maintenant totalement intégrée et au support et au sabot.




Afin de protéger les filetages d'origine constructeur qui recevaient les anciennes demi-coquilles de protection,
ces dernières sont obturées par de la visserie inox A2 assemblées à la graisse cuivrée.




Nous passons maintenant à la mise en place de la patte de fixation adaptable de ce kit.


Cette pièce est insérée entre les deux longerons antérieurs du cadre, par l'intérieur de ce dernier,
quasiment au niveau des fixations des demi-coquilles de protection d'origine.


Elle est ensuite munie de ses deux inserts de serrage.


Deux rondelles entretoises en aluminium sont insérées dans les orifices dédiés à cette fixation, par la face externe du sabot.
Ces deux pièces ont toute leur importance car elles assurent la protection de l'ABS lors du blocage de la visserie.
La force de serrage s'exerçant ainsi directement sur ces rondelles entretoises, l'ABS ne subira pas d'écrasement
et donc de détérioration au niveau de ces deux fixations.








Le sabot est à présent monté sur la machine en insérant dans un premier temps les crochets de fixation sur la traverse
de cadre qui reçoit l'axe de bras oscillant, comme le montre ce cliché.


La visserie d'origine en acier galvanisée est ici remplacée par une de type identique mais en inox A2 afin d'en supprimer
les risques d'oxydation et de faciliter la dépose du sabot lors des entretiens comme notamment les vidanges.






Il ne reste plus qu'à traiter les petits problèmes de frottements éventuels du sabot sur les différents carters moteurs.  




Placer de préférence une cale en bois qui assurera la stabilité de l'écartement lors du refroidissement complet de l'ABS.


Chauffer lentement et sans exagération le sabot sur la zone à remettre en forme à l'aide d'un décapeur thermique
de façon à ramollir le matériau ABS.


Après refroidissement complet, retirer les cales de bois, vérifier le bon écartement du sabot par rapport aux différents carters.
Ne pas exagérer ces espaces, 1 centimètre de jeu est suffisant pour éviter les risques de frottement du sabot
sous l'effet des vibrations tout en assurant correctement son rôle de protecteur.




L'ABS est un matériau de protection idéal, ses facultés d'absorption des chocs sont très intéressantes
pour protéger les zones fortement soumises aux impacts.


255 Tutoriel by Wöden
Par respect pour mon travail, merci de citer vos sources
si vous utilisez ou faites référence à totale ou partie des contenus de ce sujet
.


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum